Remi Castets : « En Syrie, les Ouighours sont très respectés parmi les jihadistes »

La Syrie abrite depuis 2014 un contingent de jihadistes ouïghours autour duquel gravitent des combattants étrangers, dont quelques Français. Originaires de la province chinoise du Xinjiang ou de la diaspora, ces Ouïghours combattent dans les rangs du Parti islamique du Turkestan, affilié à Al-Qaïda. Les estimations sur leurs effectifs varient selon les observateurs. Mais tous s’accordent sur un point : les Ouïghours font partie des bataillons étrangers qui se sont créé une notoriété pour leur engagement dans les combats au nord-ouest de la Syrie.