Quand Pékin lutte contre la piraterie

Pirates des villes ou pirates des champs, pirates freelance ou simples chapardeurs, ils transforment des pétroliers en « bateaux fantômes » ou jouent aux « Robins des mers ». Aujourd’hui, la piraterie en mers de Chine a trouvé son hub dans l’archipel indonésien. La Chine, elle, sans être menacée directement sur ses côtes, mène des opérations d’escorte pour les besoins de sa diplomatie navale. Et au passage, pour montrer sa puissance maritime dans une zone hautement disputée et qu’elle revendique dans sa quasi-totalité.