Populisme au Sri Lanka : « Mahinda Rajapaksa a détruit les principes de vérité et de responsabilité en politique »

Il a failli revenir au pouvoir au Sri Lanka. Nommé à la surprise générale Premier ministre lors d’une crise politique majeure en octobre dernier, Mahinda Rajapaksa a démissionné en décembre après l’annulation des élections anticipées par la Cour Suprême et un mois après une motion de censure contre lui. Président du pays durant la décennie 2005-2015, Mahinda Rajapaksa a mis fin dans le sang à la guerre civile sri-lankaise.