Jusqu’où ira le biohacking ?

Régimes alimentaires restrictifs, jeûne prolongé ou impulsions électriques : les biohackers traitent leur organisme comme un système informatique, qu’il est possible d’optimiser pour devenir la meilleure version de soi-même.