Faut-il craindre un califat de Daech en Asie du Sud-Est ?

Le danger islamiste dans le Sud-Est asiatique serait « présent et immédiat ». C’est ce qu’a assuré l’an dernier le Premier ministre singapourien Lee Hsien Loong. D’aucuns voient déjà dans le sud des Philippines la base arrière d’un nouveau califat. Mais la littérature académique est plus nuancée : les obstacles à l’émergence d’une « province » du groupe État islamique restent nombreux.