Benoît Hamon parviendra-t-il à interdire les perturbateurs endocriniens?

En déplacement en Seine-et-Marne le 13 février, Benoît Hamon a présenté un «plan pour une alimentation de qualité» qui prévoit d’interdire les perturbateurs endocriniens. Le candidat du Parti socialiste devra composer avec les lobbies industriels et les réticences des syndicats agricoles majoritaires, qui voient dans cette interdiction un risque de manque à gagner.