Andorre, paradis fiscal perdu

Le Parlement andorran a adopté en début de semaine un texte rendant l’évasion fiscale délictuelle. Les auteurs seront désormais passibles d’une peine maximale de 5 ans de prison.